Partagez
Aller en bas
Messages : 4
Date d'inscription : 26/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Compte Rendu réunion 01/11

le Dim 4 Nov - 21:12
CR réunion #Il est encore temps Nice aux Assises de la Transition Ecologique et Citoyenne
Jeudi 1er Novembre 2018

Nous devions être entre 15 et 20...désolés pour l’imprécision mais c’était pendant la pause repas et nous étions bien pris par nos missions diverses de bénévoles.

- Nous commençons par évoquer l’itinéraire. Certains ont rencontré Christophe Giroguy ( La manufabrik et autres activités sur l ‘Ariane) notamment à la fête de la brebis Brigasque et ont parlé de notre envie d’aller vers les quartiers populaires (cf dernière réunion). Il est tout à fait enthousiaste à l’idée de faire partir la Marche de l’Ariane et de se rapprocher de Pasteur, par exemple. Nous lui ferons suivre ce CR pour qu’il puisse répondre et/ou être présent lors de la réunion du samedi 3 novembre.

- D’autres propositions de parcours émergent : St-Roch – le port puis plus tard, l’idée de plusieurs dé parts des quartiers qui se rassembleraient en un lieu et fusionneraient pour continuer la Marche ensemble (cf la marche pour les migrants). On pourrait aussi mêler vélos et piétons. Nous évoquons de nouveau l’idée d’un mini village des alternatives à l’arrivée ou du moins d’un lieu de rencontre et d ‘échanges où les gens pourraient trouver matière à convertir leur sursaut en engagement.

- Il est important de monter un dossier Presse et un groupe Comm.

- Une personne venue de Marseille pour les Assises nous fait part des dernières idées pour leur ville : symboliser chaque quartier par une couleur et à un instant T de la manif, lever vers le ciel des panneaux de cette couleur et prendre une photo vue du ciel (par drone), ensuite repositionnée sur une carte mise en ligne qui montrerait l’ampleur et la diversité des manifestants. Elle propose donc de faire la même chose à l’échelle de la région, et même de la France avec une couleur pour chaque ville. Ceci ferait une mosaïque visible par tous et montrerait que nous sommes tous ensemble. Cette idée est peut-être à garder pour plus tard ?

- L’idée d’être habillés tous de la même couleur pour faire une unité donc un choc visuel est évoquée également.

- Autre idée : un objet symbolique pourrait être amené par chacun (ex : radio des poumons)

- Rappel du mot d’ordre national : faire du bruit ! Nous parlons de cacophonie mais voulons éviter l’agression auditive. On pourrait alterner les phases de bruit/ silence/ slogan en chœur. Pour cela, il faut s’organiser. Il faudrait que cela paraisse naturel . Il faut donc vraiment se synchroniser.

- Faut-il adresser un message plus précis destiné aux politiques ?
Idée de délégation citoyenne au niveau national pour interpeller directement les élus.
L’idée de la constitution d’un groupe comm revient pour que nos actions puissent être structurées. Il faut être organisés.

- Le 8 novembre le conseil de la métropole se réunira pour parler du plan climat. Faut-il faire des actions ce jour-là ? Estrosi va vouloir serrer la main de Jean Jouzel au CUM et se faire passer pour un « écolo » alors que ses actions et sa politique montrent tout le contraire… (Projet IKEA et son attitude lors de la manif le jour de la pose de la première pierre symbolique sur le terrain, usurpation du terme « écoquartier »…) On pourrait venir avec une banderole, être visibles sans se faire virer.
- Lieux pour la manif du 8/12, l’Ariane mais pourquoi pas aussi le MIN en faisant une petite enquête auprès des gens sur le terrain, par rapport au déplacement vers la Gaude ?


₋ Ne pas oublier le « Climate friday » le 24/11 qui vient avant la prochaine marche. Parallèle avec Nuits debout. Cahier de doléances.
On pourrait faire une gratiferia avec l’idée de venir chacun avec plusieurs objets dans un panier et se les offrir les uns, les autres (sur la place Masséna, en face du village de Noël, ce serait fort! Ou bien sur la partie piétonne devant le café Malongo, rue de Suisse.)
Attention à ne pas démotiver les gens à force de leur demander de se mobiliser. Nous pourrions être moins nombreux pour le 24 mais profiter de l’occasion pour informer les gens du rendez-vous du 8 décembre et leur donner envie de participer en masse. Il faudrait parvenir à transformer l’engagement ponctuel des gens lors de la Marche en engagement plus profond, notamment sur les luttes locales.

Sandrine et Martin
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum